Le vinyle, objet vintage devenu tendance

Si vous êtes un amateur de musique, vous devez surement savoir à quel point la qualité sonore d’une platine et de son vinyle est supérieure à ce que l’on peut écouter sur internet. Cela tombe bien car le vinyle est de retour, alors sortez votre platine ou offrez-vous-en une, vous ne serez pas déçu.

 

Le sauveur des ventes physiques en France.

 

Dans une économie vieillissante dûe à l’essor de la musique en streaming, les disques vinyles sont les seuls qui voient leur chiffre de ventes augmenter. Effectivement les 33, 48 et 78 tours ont profité d’une croissance spectaculaire, 329 000 ventes en 2012 pour 750 000 en 2015, même s’ils ne représentent que 2,3% des ventes physiques en France. Contrairement aux ventes de CD qui sont de moins en moins efficaces.

Les ventes de vinyles de 2012 à 2015 (En milliers)
Les ventes de vinyles de 2012 à 2015 (En milliers)

Les artistes actuels ont bien compris que ce marché était un bon moyen de faire toujours plus de ventes.

Qui aurait pu prédire il y a 2 ans qu’aujourd’hui nous pourrions écouter le dernier album de maître Gims sur une de ces galettes noires, et pourtant, l’album Pilule Violette est disponible en version vinyle, au même titre que l’album 24K Magic de Bruno Mars.

Vous l’aurez donc compris, tout comme les artistes que ce filon devait être utilisé pleinement. Les disquaires, qui, eux aussi, subissent la chute de la vente physique, se jettent sur les vinyles, ressortent les anciens et se procurent les nouveaux, pour essayer de toucher un panel plus important avec leurs ventes.

Vinyles de Pilule Violette et 24K Magic, respectivement maître Gims et Bruno Mars
Vinyles de Pilule Violette et 24K Magic, respectivement maître Gims et Bruno Mars

Le vinyle paraît donc comme le renouveau de l’économie musicale, et vous, qu’en pensez vous ? Avec quels vinyles, anciens ou nouveaux allez-vous passer ces prochaines années ?

Partager cet article :